Construct #39: Interview – Bizzy B & Remarc

artworks-000023545439-23mw6h-t500x500

Blaise Deville présente CONSTRUCT, votre émission consacrée aux musiques actuelles navigant entre Ragga Jungle, Gangsta Breaks, Amen Orgy, Bad Boy Footwork et autres dérives urbaines en tout genre.

Interview réalisée lors de la soirée « Back To Jungle » du 18 mars 2016 au Zoo de l’Usine.

Avant la Drum and Bass, il y avait la Jungle, déferlement rythmique à l’énergie sauvage qui s’abattit sans crier gare sur la Grande-Bretagne à partir de 1991. Si celle-ci a été partiellement éclipsée par l’arrivée d’une petite sœur favorisée par les médias et une industrie musicale qui reprochaient à l’ainée une réputation sulfureuse de « bad girl », elle n’en reste pas moins l’une des pierres angulaires de ce que certains appellent désormais le « Hardcore Continuum ».

Par « Continuum », on entendra la longue lignée ininterrompue des styles musicaux à vocation électronique et dansante que la scène anglaise a produite pendant plus de 30 ans au gré des différentes configurations sociales, ethniques, technologiques ou chimiques. Quant à l’appellation « Hardcore », elle se réfère directement aux premiers soubresauts du cousin mutant de la Techno de Detroit et de la House de Chicago qui verra le jour de l’autre côté de l’Atlantique renommé pour l’occasion « Hardcore Techno » ou encore « Hardcore Rave ».

 « La Jungle est définie par une de ligne de basse rapide agrémentée de breakbeats sombres » résume Bizzy B. « C’est une fusion entre le Reggae et la Rave music » affirme Remarc. Les deux définitions résument bien les aspects essentiels du genre : premièrement, la noirceur d’une musique apparue à l’aube post Thatchériste des années 90, avatar d’une jeunesse prolétarienne issue des milieux urbains et totalement flippée à la vue d’un horizon socio-économique sans lendemain, et, deuxièmement, un style représentant l’apothéose d’un recyclage transculturel permanent. La Jungle emprunte au Reggae, au Dub, au Dancehall, à la Funk, au Hip Hop, à la Techno, à la House pour syncrétiser le tout dans un assemblage frénétique.

Bizzy B est l’une des figures phares « parmi tant d’autres » qui ont lancé la Jungle. Œuvrant sur la scène Rave depuis 1989, il commence dans le Hip Hop en tant B-Boy et la House en tant que DJ pour ensuite se tourner en direction de l’Acid House et finalement endosser le rôle de producteur. L’évolution vers ce qui deviendra la Jungle se crée lorsqu’il décide de superposer des breakbeats Hip Hop à ses morceaux afin de provoquer la syncope de rythmiques à quatre temps jugées trop répétitives. C’est à ce moment crucial qu’un break va se démarquer des autres pour le restant de l’éternité. C’est le « Amen Brother » des Winstons redécouvert avec fracas sur le « Straight Outta Compton » de N.W.A. et repéré dès lors comme l’ADN de toute bonne tuerie Jungle.

 « The king of the Amen break » ! C’est le titre dont héritera Remarc à force de massacrer les dancefloors à travers ses découpages minutieux du célèbre passage de batterie. Bercé par le Reggae dès son plus jeune âge et imprégné de la culture Sound System par ses origines jamaïcaines qui lui inspireront sa vocation de DJ, Remarc effectue également un séjour prolongé initial dans le Hip Hop. Dance, graffiti et scratch aux platines constituent son pain quotidien pendant de nombreuses années, jusqu’à ce qu’un de ses frères le traine dans une soirée Acid House. Mais l’intérêt pour la musique électronique viendra réellement avec la découverte des tubes Hip House de l’époque. Finalement convaincu, le jeune Remarc s’embarquera sur la voie du Hardcore avant d’échouer sur les territoires encore vierges de la Jungle.

 Aujourd’hui, les deux légendes Junglist sont revenues des raves, des drogues, des labels, des clashs à coup de dubplates, de la Drum and Bass, de l’effondrement de l’industrie musicale avec l’entrée du format digital, des femmes, des enfants, des boulots de jours et du reste. Il n’en reste pas moins qu’après toutes ces années un homme a continué de vénérer leur savoir faire inimitable. Il s’appelle Mike Paradinas et se trouve être le boss du label Planet Mu, prestigieuse maison qui abrite des artistes venus de tous les coins de la musique électronique, de la plus avant-gardiste à la plus festive. L’année dernière, le label a fêté ses 20 ans. Créé en 1995, c’est à dire en plein âge d’or de la Jungle, le label s’est posé en vestale et a préservé le feu sacré en ressortant les classiques et dubs exclusifs de Remarc et en diffusant les nouveaux morceaux de Bizzy B. Profitant de l’occasion, il a tiré un autre lien entre la jungle et un style musical plus jeune caractérisé aussi par ses rythmes enragés qui figure à son catalogue, le Footwork né à Chicago. La Jungle aura donc traversé l’océan et finalement retrouvé une partie de sa famille, belle manière de déterritorialiser le ‘nuum !

Interview playlist :

  • Sound Murderer (Loafin’ In Brockley) – Remarc
  • Take A Deep Breath – Bizzy B
  • Slow Jam – Bizzy B
  • Straight Outta Compton – N.W.A.
  • We Are I’E – Lenny D Ice
  • Jungle Techno – Noise Factory
  • Valley Of The Shadow – Origin Unknown
  • R.I.P. (Remix) – Remarc
  • One 4 Da Vibes – Remarc
  • Ricky (Dub Mix) – Remarc
  • Bad Boy – Bizzy B
  • Strength – Bizzy B
  • Bad Na Bludclart (Vocal Mix) – Remarc
  • Dubplate 10 Inch Press – Bizzy B
  • Amen Brother – The Winstons
  • 7 Minutes Of Madness – Bizzy B & Equinox

Construct Playlist :

  • Right Here – Fruity
  • Magalenha – Kiid
  • The Tradition – Surly
  • Jukemon
  • Groovin’ U – DJ Lucky Brand
  • Low Key Anthem – Mel G
  • Space – Jaru
  • Watch Me (Heat Up) feat. Kush Jones X Bassbear X Swisha – The Heights
  • Back In The Jungle – Surly
  • Trap Back – DJ.MC
  • Esc Key – DJ Chap
  • Nikes – Nangdo
  • Cheese Party – Teddman
  • Ambition – DJ Lil Generous
  • Ghost Town 14 – Mel G
  • 1-800 – Uncle Texx
  • Oh God – DJ Rashad & DJ Spinn
  • Dreams Of Caves (DJ Paypal Remix) – Aristophanes
  • Let’s Work – DJ Earl
  • New Groove – Jalen feat. Manny
  • Back Up Off Me (Footwork Remix) – DJ Clent
  • F.O. My Face – Cakedog
  • Another Look – Feloneezy
  • Air Max 95 – Faze Miyake
  • Get You Burnt – DJ Rashad & Dj Taye
  • Tonight (RP Boo Remix) – Clipping.
  • It’s Over – DJ T-Rell
Authors

Related posts

Top