La playlist de la semaine – 18 septembre 2017

playlist1809

Aujourd’hui comme chaque lundi, on se plonge dans les nouveautés de la semaine qui ont retenu notre attention. A retrouver dès à présent sur notre antenne en rotation élevée.

Suggestions, questions, réclamations… Contactez comme toujours notre programmateur à cette adresse.

Foo Fighters (US) – The Sky Is A Neighborhood

Leur nouvel album, Concrete and Gold, est sorti vendredi, mais il y a fort à parier que vous le saviez déjà vu le retour en force de Dave Grohl et sa bande dans les médias ces dernières semaines. Du Foo Fighters assez classique, mais toujours efficace, porté par ce single très catchy qu’on n’a sûrement pas fini d’entendre. Retour validé, même s’ils n’ont clairement pas besoin de mon avis ou de ma validation pour en vendre des camions pleins.

Björk (IS) – The Gate

Björk nous revient avec, comme souvent, un morceau énigmatique et torturé porté par un très beau clip rempli de formes géométriques, soulignées par la chanteuse elle-même. Flottant dans une robe élaborée, crée spécialement par Alessandro Michele chez Gucci, Björk continue à maîtriser parfaitement son univers visuel. Bien sûr, ce n’est pas le morceau le plus facile que vous entendrez sur nos ondes cette semaine, mais on parie que vous vous laisserez sans mal emporter.

Caroline Alves (CH) – Unbound

Notre première découverte suisse nous emmène dans la région de Bienne, où Caroline Alves, 20 ans et encore inconnue, devrait sans doute réussir à se faire un nom avec ce single, issu d’un EP du même nom disponible depuis vendredi. Un morceau assez épuré qui fonctionne particulièrement bien, pour un démarrage qu’on soutient avec confiance.

King Krule (GB) – Dum Surfer

Oui, sa voix résonne déjà dans notre playlist actuel, en featuring sur un très bon titre de Mount Kimbie. Mais King Krule tout seul sur sa propre musique, c’est très bien aussi. En témoigne ce nouveau single, sur l’une de ces ambiances dont il a le secret, qui réussit à croiser un fond mélodique presque dansant et qui tout seul aurait quasiment pu passer dans un ascenseur, et de nombreux éléments plus sombres, d’une voix d’outre tombe à un saxophone qui se lamente. Résultat, un morceau très très bien ficelé, faussement nonchalant et accrocheur.

Pierre Lapointe (CA) – Sais-tu vraiment qui tu es

En Europe on n’a généralement pas de bol avec les chanteurs québécois, et trop souvent, on se retrouve avec ceux qu’on aurait préféré qu’ils gardent. Ainsi, Pierre Lapointe est très loin d’être un inconnu au Québec, mais ses textes travaillés restent assez confidentiel dans nos contrées, alors que pendant ce temps on se trimballe Garou toute l’année. On tente d’inverser cette tendance avec cet extrait de son album à venir, La Science du Coeur, et ce clip à l’ambiance rétro-futuriste, qui colle bien à un artiste dont la musique sonne souvent comme d’anciens classiques de la chanson auxquels on aurait redonné une modernité bienvenue.

The RK (CH) – Unconditional Love

Les deuxièmes suisses de la semaine viennent de Bâle, et leurs initiales sont l’abbréviation de The Richard Kingston Project, le nom avec lequel ils étaient d’abord apparus sur la scène musicale suisse. Entre soul, trip hop, jazz et electronica leur nouveau single, avant un EP en octobre, a su attirer nos oreilles.

Xenoula (ZA) – Caramello

Chanteuse sud-africaine établie en Grande-Bretagne depuis ses 16 ans, Romy Xeno, alias Xenoula, dit avoir puisé son inspiration en Afrique dans les rythmes de la nature et les chanson des villageois, et avoir plus d’affinités avec la faune et la flore qu’avec les machines. Ce n’est pas forcément une évidence dans sa musique a priori, mais d’où que vienne son inspiration, on aime beaucoup le résultat.

Liima (DK/FI) – 1982

3 danois et un finlandais entrent dans un bar, et… ok, en vrai on n’a pas de blague, même si la situation initiale semblait prometteuse. Mais ces 4 là nous ont bien plu cette semaine avec ce 1982 qu’on vous encourage à découvrir.

Les titres des semaines précédentes encore en playlist

Les morceaux programmés en playlist tournent en rotation élevée sur La Fabrik pendant 8 semaines puis rejoignent la base générale. Ils passent toujours, mais moins souvent. 

Authors

Related posts

Top